Manifesto

Manifesto

Manifesto

Faciliter le bonheur au travail. AGIR AU PLUS JUSTE. être une organisation efficiente et intelligente.

pour un monde vivifiant MAINTENANT.

Manifesto
 

Paradoxale. Telle est notre époque.

Nous vivons la période la moins violente, la moins cruelle et la plus paisible de l’histoire de notre espèce. Nous connaissons une richesse matérielle et un développement technique sans précédent. Et pourtant : notre niveau moyen de bonheur — au travail comme dans la vie — stagne depuis cinquante ans, voire diminue ; notre mode de vie menace notre perpétuation même ; notre planète nous donne à observer chaque jour le caractère absurde et insoutenable de nombre de nos habitudes et de nos certitudes.

Tous, intimement, profondément, dans un vocabulaire ou un autre, une langue ou une autre, nous observons et ressentons ce paradoxe.

*

C'est de cette constatation que procèdent mes enseignements de mindfulness. Parce que la mindfulness s'avère être une solution concrète et efficace à ces défis contemporains, complexes et urgents.

Aucun problème ne peut être résolu sans changer le niveau de conscience qui l’a engendré.
— Albert Einstein

Oui, la mindfulness réconcilie ce qui paraît d'abord irréconciliable — la rentabilité économique et le bonheur au travail, la digitalisation croissante des activités et l'exigence d'une qualité de vie, les impératifs financiers et le besoin de temps, l’environnement concurrentiel et le bien-être des équipes, les exigences actionnariales et les externalités écologiques, le business et la sagesse.

Oui, la mindfulness, dont les bienfaits sont validés par la recherche psychologique et scientifique contemporaine, réduit le niveau de stress et d'anxiété, harmonise le corps et l'esprit, grandit la conscience de soi et des autres, améliore la communication et l'empathie, résout les conflits, favorise la créativité, la lucidité, l'intuition, donne à s'épanouir, bref, individuellement et collectivement, nous change et, finalement, nous (r)éveille.

Oui, la mindfulness, pratique laïque et non confessionnelle, transforme, à contraintes économiques, sociales et juridiques données, une organisation pour la rendre efficiente, plus agile, plus résiliente, plus intelligente, plus performante, plus « positive » et plus sage.

Ceci n'est pas mon aperçu ou même mon histoire : c'est l'aperçu et l'histoire de l'Histoire. Concentrés sur l'extériorité, nous avons manqué et oublié l'intériorité. La mindfulness, héritage de sagesses millénaires, peut aujourd'hui être appelée pour nous aider à renouer avec notre intériorité.

Pour s’élever, il faut d’abord descendre en soi.
— Voltaire

Je sais combien permettre à la mindfulness d’entrer dans votre organisation, auprès de vos équipes, de vos managers, de vos leaders, constitue encore un acte d’audace et de courage quoiqu’on en dise (et quels que soient les médecins, les publications scientifiques, les ouvrages, les articles de presse ou les témoignages de chefs d'entreprise ou de célébrités qu'on invoque !). Je sais la réconciliation à opérer entre des univers a priori éloignés pour permettre une pratique juste, intelligente et simple de la méditation dans le cadre professionnel. Mais je sais aussi que la mindfulness donne des résultats ; et donne des résultats qui dépassent toujours les espérances initiales.

*

Une vie au travail qui épanouisse profondément chacun, un collectif qui partage le même sens, une organisation qui agisse avec justesse dans une efficience optimale et soutenable : tout cela est atteignable. La mindfulness donne ces résultats-là.

Cela est réellement possible car la mindfulness est vraiment accessible, pour peu qu'on s'en donne les moyens. Il s'agit seulement de renouer avec un état d'être, qui a toujours été là et que nous avions fini par oublier.

Et c'est cet état d'être qui change tout.